Bruxelles : “les ateliers pARTage” réalisent deux jours de formation à l’IESSID.

– «Jeudi 7 et vendredi 8 mars, “les ateliers pARTage” ont réalisé deux jours de formation  chez l’Institut d’Enseignement Supérieur Social de l’Information et de la Documentation (IESSID). La méthode utilisée a été celle de la peinture-en-cercle. Le processus s’est déroulé chaque jour sur trois étapes principales : une présentation par Blaise Patrix, responsable des “ateliers pARTage” ; la création directe par les étudiants de peintures en cercle (“soleils”) ; l’interprétation de ces dernières par ses auteurs et Blaise, suivie par un débat.  Par cette activité, l’art a permis aux jeunes qui ont participé de donner une forme à des idées, émotions, expériences qu’il aurait été difficile, autrement, d’exprimer à travers les mots» (source : page facebook de “les ateliers pARTage”).

– «7, 8 et 14 mars 2013: séminaire de formation à l’« Art Sociable » à l’Institut d’Enseignement Supérieur Social de l’Information et de la Documentation – IESSID (suite au post avec photos du 15/03/2013).
“les ateliers pARTage” ont dispensé une formation théorique et pratique à l’attention des étudiants de seconde année de l’IESSID. Un exposé/débat, accompagné de projection animé par Blaise Patri…x, auteur du concept d’ « Art Sociable », a permis de faire le point sur l’expérience existante concernant les collaborations entre créateurs d’art visuel (peinture, photo, vidéo, art numérique, graphisme, etc.) et travailleurs sociaux en matière de création participative.   Les étudiants ont pu expérimenter par eux-mêmes un atelier créatif animé à leur attention. L’animation d’une première séance de debriefing leur a permis ensuite de commenter les “peintures-en-cercle” qu’ils ont produit et d’appréhender ainsi l’utilité de cette méthode s’agissant de créer du lien, de cultiver de la confiance en soi et du désir de participer.   Une seconde séance de debriefing a permis, une semaine plus tard, de réfléchir à la question de “l’utilité de l’action culturelle et de la création artistique pour le travail social”. Ont ainsi notamment été abordées des questions ayant trait à l’engagement du travailleur social, au risque d’instrumentalisation concernant chaque partie, à la censure, aux modalités et notamment aux modes de financement de ce type de collaboration» (source : http://www.facebook.com/blaise.patrix).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: