Un navire russe est pris au piège par le froid de l’Antarctide.

«Soixante-quatorze passagers du navire Akademik Shokalskiy sont pris au piège par les glaces antarctiques, à environ 100 milles marins de la base française Dumont D’Urville» (la Repubblica.it).

Le porte-parole de l’expédition Alvin Stone aurait dit à l’agence de presse AFP que le bateau était en train de se diriger vers la haute mer, «quand il a été capturé’ par une tempête de neige».

Cela c’est passé le 24 décembre. Donc, l’équipage – formé, surtout, par «des scientifiques et quelques touristes» – est bloqué par les glaciers, mais «au moins pour le moment il n’y a pas de danger» et tout le monde est bien (ibidem).

Selon la Repubblica.it, «une demande de secours a été tout de suite envoyée», en obtenant la réponse de «trois brise-glace australiens qui n’ont pas encore réussi à» rejoindre le navire russe, à cause des conditions difficiles de la météo (ibidem).

«Un des chefs de l’expédition, Chris Turney, a twitté le plan de leur position et quelques photos prises  du pont de l’Akademik». Son commentaire a été : «Tempête avec des vents jusqu’à 70 km/h» (ibidem).

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: