Pendant la visite de Rohani à Paris une activiste de Femen marque son désaccord.

La « visite du président iranien Rohani » à Paris ne manque pas de susciter des voix critiques et voilà qu’une « activiste du groupe des Femen » trouve la façon de ne pas faire passer son désaccord inaperçu.

La jeune femme a décidé, en effet, de « se montrer » de manière similaire a celle d’une personne « pendue ». Cela « au-dessous d’un pont, à demi nue » et « avec le drapeu iranien peint sur la poitrine ». Une « banderole » longeant le pont portait l’nscription suivant : « Bienvenu Rohani, bourreau de la liberté » (agi).

Source : « femen.org ».

Source : « femen.org ».

Le but de la protestation était celui de dénoncer – commme Amnesty International l’a fait dans « son dernier rapport » – le recours très fréquent en Iran à la « peine capitale ».

La protagoniste de cette action démonstrative, « Sarah Constantin, a demandé au président François Hollande d’aborder le sujet des droits humains et des pendaisons (surtout des prisonniers politiques) pendant » le meeting avec Hassan Rohani (agi).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: