Rome. Les commerçants ambulants ont manifesté mercredi contre la directive Bolkestein.

À Rome, le 15 mars a été une autre journée de protestation. Dans les « marchés », les « étals de fruits et légumes » et ceux de « vêtements » étaient « fermés » (Il Mattino.it).

Les manifestations qui ont bloqué le centre-ville étaient contre la directive européenne Bolkestein (nom de l’ancien commissaire européen au Marché intérieur). [Par Luisa Garofalo]. 

La directive impose l’interdiction des concessions à échéance du commerce ambulant s’exerçant depuis un emplacement sédentaire temporaire sur le domaine public communal. Donc, la cible de la protestastion des commerçants ambulants est « le point » de la directive « qui prévoit » une sorte d’appel d’offre pour « tous les emplacements sur sol public » et les concessions relatives (Adnkronos).

L’application de cette partie de la  directive a été renvoyée par le gouvernement italien jusqu’à fin décembre 2018, avec une prorogation « de fait » des « concessions actuelles » (ibidem).

La manifestation  qui s’est déroulée à Rome avait pour but de faire pression sur le gouvernement  afin que celui-ci  intervienne pour  éxclure cette catégorie de la directive européenne en question.

Luisa Garofalo

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: